samedi, juillet 13, 2024
21.7 C
Yaoundé

Pétrole et gaz : Le président de l’OPEP Bruno Jean-Richard Itoua annoncé à l’African Energy Week 2022

Le président de l’OPEP et le ministre congolais des Hydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua, animeront des discussions sur le pétrole et le gaz à l’African Energy Week 2022.

S.E. Bruno Jean-Richard Itoua, ministre des Hydrocarbures de la République du Congo, participera à la principale plateforme d’investissement d’Afrique, l’African Energy Week (AEW), qui se tiendra du 18 au 21 octobre 2022 au Cap sur le thème « Explorer et investir dans l’avenir énergétique de l’Afrique tout en créant un environnement favorable ».

En tant que ministre et président actuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Bruno Jean-Richard Itoua discutera des efforts de l’organisation pour assurer la stabilité du marché, tout en promouvant le pétrole et le gaz congolais, les investissements africains et une approche collaborative pour une transition énergétique juste.

Depuis sa prise de fonction en tant que ministre des Hydrocarbures en 2015, Bruno Jean-Richard Itoua a aidé le pays à mettre en œuvre un régime de capital attractif qui a dynamisé le marché du pétrole et du gaz grâce à une participation accrue de firmes internationales telles que Eni, TotalEnergies, Kosmos Energy et Perenco.

Dans le secteur pétrolier, l’introduction de politiques favorables telles que le Code des hydrocarbures – qui a été introduit en 2016 – a joué un rôle clé dans la stimulation de la production pétrolière de la République du Congo. En conséquence, le Congo, avec ses 2,9 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole brut, est devenu l’un des principaux producteurs de pétrole d’Afrique et le troisième producteur subsaharien après le Nigeria et l’Angola, avec une capacité de production atteignant 336 000 barils par jour (b/j) en 2019 grâce à l’augmentation de la production de projets tels que les champs marins de N’Kossa, la phase 1 de Moho Bilondo de TotalEnergies et le projet Lianzi de Chevron.

 

Sous la direction de S.E Itoua, le Congo a rejoint l’OPEP – un consortium de grands producteurs d’hydrocarbures – en 2018, a augmenté ses exportations de pétrole brut à 240 000 b/j en 2020, et le ministre a été nommé président de l’OPEP en 2022.

Pendant ce temps, l’augmentation des activités d’exploration dans le secteur gazier du pays a permis de faire passer les réserves prouvées de gaz du Congo de 90 milliards de mètres cubes en 2019 à environ 284 milliards de pieds cubes en 2020. Le lancement du plan directeur du gaz (GMP) lors d’AEW 2021 a encore renforcé la position du pays pour exploiter ses réserves de gaz afin de répondre aux besoins énergétiques nationaux ainsi que pour maximiser la monétisation des hydrocarbures.

La demande de gaz devant augmenter, le ministère des Hydrocarbures prévoit d’accroître sa production nationale en attribuant des licences d’exploration pour cinq blocs dans le bassin intérieur congolais dans le cadre du cycle de licences de la Cuvette du Congo en 2022. Qui plus est, le PSG a ouvert la voie à un dialogue renforcé et à des collaborations liées au gaz dans l’ensemble du secteur.

Récemment, l’entreprise de gaz naturel liquéfié (GNL) New Fortress Energy (NFE) a signé un accord avec le grand groupe mondial Eni pour le déploiement de la technologie de liquéfaction rapide du GNL de NFE sur des actifs offshores au Congo.

Couvrant une période de 20 ans, l’accord prévoit que NFE déploie sa technologie pour produire jusqu’à 1,4 million de tonnes métriques de GNL par an. La première production étant prévue pour le deuxième trimestre 2023, l’accord marque une étape importante vers une meilleure monétisation du gaz au Congo.

« Avec un mix énergétique composé de 59% de gaz naturel, 28% de pétrole et une part importante d’hydroélectricité et d’autres énergies renouvelables, le Congo constitue un exemple important de la manière dont les pays africains peuvent exploiter leurs ressources en hydrocarbures et les combiner avec des énergies renouvelables pour lutter contre la pauvreté énergétique tout en assurant la croissance économique », déclare Tomás C. Gerbasio, directeur de la stratégie et du développement commercial chez AEW 2022, ajoutant que « représentant à la fois le ministre de l’énergie et le président de l’OPEP pour 2022, S.E. Itoua est bien placé pour mener le dialogue, animer les débats et plaider en faveur des investissements pétroliers et gaziers africains en 2022 et au-delà. Nous saluons une fois de plus la participation d’Itoua à l’édition de cette année d’AEW après un sommet 2021 réussi où le ministère a lancé son plan directeur pour le gaz et attendons avec impatience que le ministre annonce d’autres accords. »

Parallèlement, le déploiement des énergies renouvelables est également une priorité pour  Itoua et son ministère, car le pays cherche à investir pour augmenter la capacité éolienne, solaire et hydroélectrique afin d’assurer la sécurité énergétique et la décarbonisation.

Reconnaissant le rôle que les énergies renouvelables et le gaz naturel joueront dans la transition vers un avenir énergétique propre,  Itoua, en collaboration avec l’AEC, le ministère des Mines et des Hydrocarbures de la Guinée équatoriale, le ministère du Pétrole et de l’Énergie du Sénégal et le bureau du représentant spécial de la chancelière allemande Merkel en Afrique, a lancé l’initiative de dialogue sur l’énergie verte lors de l’AEW 2021, avec pour objectif de créer de nouvelles opportunités de dialogue sur l’énergie verte, menées par des parties prenantes africaines.

Lors d’AEW 2022, S.E. Bruno Jean-Richard Itoua participera à des tables rondes où il discutera du rôle des hydrocarbures pour aider l’Afrique à lutter contre la pauvreté énergétique et à atteindre les objectifs de transition énergétique. En outre, il participera à des forums ministériels et à des réunions de haut niveau où il discutera des opportunités offertes par les marchés du pétrole, du gaz et des énergies renouvelables de la République du Congo

AEW  en bref

AEW 2022 est la conférence annuelle, l’exposition et l’événement de réseautage de l’AEC. AEW 2022 réunit les parties prenantes africaines du secteur de l’énergie avec des investisseurs et des partenaires internationaux afin de stimuler la croissance et le développement de l’industrie et de promouvoir l’Afrique comme destination pour les investissements énergétiques.

Des organisations clés telles que l’Organisation africaine des producteurs de pétrole, ainsi que des poids lourds africains comme la Guinée équatoriale et le Nigeria, se sont associés à AEW, renforçant ainsi le rôle que l’événement jouera dans l’avenir énergétique de l’Afrique.

A LIRE AUSSI

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!