dimanche, juillet 14, 2024
25.7 C
Yaoundé

Leadership et autonomisation: La femme ivoirienne au cœur du 1er forum de la Jeune chambre internationale Abidjan-Océan

Leadership et autonomisation: La femme ivoirienne au cœur du 1er forum de la Jeune chambre internationale Abidjan-Océan

Le tout premier forum de la Jeune chambre internationale (Jci) Abidjan-Océan sur le leadership et l’autonomisation de la femme ivoirienne, s’est tenu, le samedi 12 mars 2022 à Abidjan-Plateau.

 

Afrique54.net , Côte d’Ivoire – La participation active des femmes et la prise en compte de leurs points de vue à tous les niveaux constituent aujourd’hui un véritable atout pour le progrès du monde. Cependant, les inégalités qui favorisent les hommes par rapport aux femmes, perdurent et subsistent malheureusement dans plusieurs communautés en Afrique notamment en Côte d’Ivoire.

Dans sa mission de créer des changements positifs en offrant aux jeunes des opportunités de développement, l’organisation Jeune chambre internationale (Jci) Abidjan-Océan , qui a à sa tête le président Yacouba Traoré, a initié un panel sous le thème : « Leadership et autonomisation : les défis de la femme ivoirienne ». Ce thème s’est décliné en quatre sous-thèmes entre autres, « comment affirmer mon leadership en tant que femme ? », « Le rôle des parents dans l’éducation des jeunes pour un leadership efficace », « le rôle de l’homme dans le leadership de la femme ivoirienne » et « l’autonomisation de la femme ivoirienne : enjeux et outils pour y arriver »

« La femme est malheureusement obligée de s’affirmer pour changer les mentalités »

La femme leader est celle qui est capable de s’adapter aux changements, d’impacter son environnement, de de traduire une vision dans la réalité en transmettant à ses membres une feuille de route. Ce, sans les écraser. Pour affirmer le leadership féminin, Manuella Ollo, présidente du Cnc, la 1ere panéliste a partagé son expérience. Il s’agit de la règle : « Confiance en soi, Compétence, Conciliation de la vie privée avec la vie professionnelle ». « Le leader n’a pas besoin de le prouver. Aujourd’hui la femme est malheureusement obligée de s’affirmer pour changer les mentalités », a fait savoir Manuella Ollo, la présidente du Cnc.

L’éducation

« Tout part de la pensée. C’est l’éducation donnée dès l’enfance qui va impacter la représentation de la société pour que la femme se sente intimidée, pour que l’homme se sente supérieur à la femme. La société va conditionner les deux enfants de sexe opposé à leur rôle. A la fille, la mère donne des poupées et des dinettes pour dire « tu seras maman ». On lui montre qu’elle doit être distraite, effacée », a détaillé la 2ème panéliste Pohan Odile Berthe, psychothérapeute. Pour elle, le père et la mère occupent un rôle indispensable dans l’éducation des jeunes pour un leadership efficace.

Cette meilleure éducation consiste à transmettre à leurs progénitures des valeurs : le savoir, le savoir-être et le savoir-faire. Chaque parent doit laisser l’enfant exprimer son affectivité, lui donner des outils pour savoir négocier et gérer les conflits, l’éclairer sur le tabagisme, le sexe, l’alcool et la grossesse en milieu scolaire. Offrir un cadeau instructif à l’enfant bien qu’il ne soit pas compté parmi les meilleurs élèves de sa classe. L’action vise à encourager ce dernier. L’argent n’achète pas l’amour.

Quant au rôle de l’homme dans le leadership de la femme ivoirienne, le 3ème panéliste Israël Guébo, le directeur de l’Institut africain des médias a estimé que le développement de la Côte d’Ivoire entend la participation active des femmes et des hommes au niveau sociale, économique et politique. « La société marginalise la femme. Aujourd’hui, une jeune fille ou la femme qui parle en public est traitée de tous les noms. Or, elle n’a pas changé de statut, elle a seulement ajouté le statut de femme compétente à son rôle de mère et d’épouse », a-t-il fait observer, invitant les hommes à promouvoir le leadership féminin.

La 4ème panéliste, Me Elloh Audrey, l’avocate a axé sa communication sur l’autonomisation de la femme ivoirienne : enjeux et outils pour y arriver. « Investir dans l’autonomisation des femmes contribue à l’égalité du genre et à lutter contre la pauvreté, pour le développement de la Côte d’Ivoire en potentiel humain et en croissance économique », a-t-elle souligné. La femme doit s’auto-former (apprendre à lire et écrire…), s’informer pour connaitre ses droits, développer son esprit créatif et autres.

Rappelons que le thème national de la journée internationale de la femme (Jif) célébrée le 08 mars 2022 était : « L’égalité de chance pour un avenir durable en Côte d’Ivoire ».

 

© Afrique54.net ► Daniel Jessica Medebodji (Stagiaire)

 

Hot this week

Paris 2024 Cycling Preview: Pogacar, Van der Poel, Evenepoel to beat in tight road race

Paris 2024 Cycling Preview: Pogacar, Van der Poel, Evenepoel...

Candidature de Paul BIYA à la prochaine présidentielle –  Dr Henri Eyebe Ayissi, l’avant-gardiste

Candidature de Paul BIYA à la prochaine présidentielle -...

Donald Trump dit avoir été blessé par balle lors d’un meeting électoral en Pennsylvanie

Trump dit avoir été blessé par balle lors d'un...

La RPDC condamne les directives nucléaires des Etats-Unis et de la République de Corée

►► La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a...

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!