dimanche, juillet 14, 2024
21.7 C
Yaoundé

Selon Dr Amal Al Qubaisi , « le terrorisme est un instrument utilisé par certains pays et régimes pour réaliser leurs objectifs de politique étrangère »

Selon Dr Amal Al Qubaisi , « le terrorisme est un instrument utilisé par certains pays et régimes pour réaliser leurs objectifs de politique étrangère »

La possibilité de mettre en œuvre plusieurs propositions parlementaires pour soutenir les efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et éliminer ses sources de financement est actuellement étudiée, selon Dr Amal Al Qubaisi, Présidente du Conseil National Fédéral des UAE (Parlement des UAE) et Présidente du Groupe Consultatif de Haut Niveau sur la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme Violent (GCHN) de l’Union Interparlementaire (UIP).

 

 

Elle a ajouté que le GCHN vise à accueillir un sommet parlementaire mondial afin de renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et de consolider la coopération dans ce domaine entre tous les parlements du monde, avec la coopération de l’UIP et des organes concernés au sein des Nations Unies.

L’annonce a été faite en marge de la deuxième réunion du GCHN qui a débuté aujourd’hui à Abou Dhabi et se terminera le 3 mai. La réunion a attiré la participation des présidents et des membres du Parlement et des membres du Comité Exécutif de l’UIP dans 15 pays – tous des acteurs prenants du GCHN.

« Le terrorisme ne connaît pas de frontières, donc le combattre nécessite un dialogue mondial. Jusqu’à présent, toutes les actions internationales ont été réactives plutôt que préventives. Une intervention parlementaire de haut niveau est beaucoup plus efficace pour juguler cet ennemi que des mesures extrêmes. »

 

L’ordre du jour de la deuxième réunion du groupe comprenait un examen des résultats du programme conjoint entrepris entre l’Union Interparlementaire et l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). La réunion a également discuté des réalisations du GCHN dans le cadre de ses objectifs plus larges, à savoir renforcer les capacités parlementaires nationales, échanger les meilleures pratiques entre les parlements dans la lutte mondiale contre le terrorisme, et établir un réseau parlementaire mondial pour les législations nationales contre le terrorisme et l’extrémisme.

Dans son discours prononcé lors de la réunion, Dr Qubaisi a déclaré: « Le terrorisme est devenu un instrument utilisé par certains pays et régimes pour atteindre leurs objectifs de politique étrangère. Ajoutons la question complexe du financement et du parrainage du terrorisme directement et indirectement. Cela rend difficile de traquer les agents de la terreur et de les punir. Nous sommes tous d’accord que nous devons faire appel à une coopération internationale concertée et soutenue pour lutter contre ce qui est devenu la menace la plus dangereuse pour la vie et la paix au 21ème siècle. »

Pour sa part, Martin Chungong, Secrétaire Général de l’UIP, a déclaré : « Le terrorisme ne connaît pas de frontières, donc le combattre nécessite un dialogue mondial. Jusqu’à présent, toutes les actions internationales ont été réactives plutôt que préventives. Une intervention parlementaire de haut niveau est beaucoup plus efficace pour juguler cet ennemi que des mesures extrêmes. »

 

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!