dimanche, juillet 14, 2024
20.7 C
Yaoundé

Achèvement du Complexe Sportif d’Olembé : le Vice-président de MAGIL Franck MATHIERE parle de l’avenir du projet

Achèvement du Complexe Sportif d’Olembé : le Vice-président de MAGIL Franck MATHIERE parle de l’avenir du projet

 ►Suite aux réclamations des entreprises sous-traitantes qui exigent à MAGIL le paiement de leurs prestations, provoquant  ainsi des incertitudes sur le parachèvement du Complexe Sportif d’Olembé ( COSO ), Afrique54.net a interrogé , pour avoir la version des faits du Vice-président de MAGIL Franck MATHIERE qui réclame  encore à l’Etat du Cameroun des paiements.

 ►L’entreprise canadienne nous livre des révélations sur l’avenir du projet et sur les sous-traitants impliqués dans ces travaux. Lesquels il appelle : « sous-traitants du Ministère des Sports et de l’Education Physique.»

 

 « Toutes les factures ont été réglées en intégralité aux sous-traitants »

 

Nous avons des informations selon lesquelles le gouvernement du Cameroun a payé régulièrement Magil Construction Corporation. Quelle est la situation réelle des engagements financiers du gouvernement vis-à-vis de Magil Construction en ce qui concerne le Complexe d’Olembé ?

Dans le cadre de l’organisation de la CAN TOTALENERGIES 2O21, l’Etat camerounais s’est engagé à construire et à réhabiliter, selon le cas, plusieurs infrastructures sportives et hôtelières des villes-hôtes dont fait partie Yaoundé, qui héberge le Complexe Omnisport d’Olembé (projet du COSO).

L’Etat du Cameroun représenté par le Ministre des Sports et de l’Education Physique (« Maître d’Ouvrage ») a souhaité achever les travaux du futur Complexe Omnisports d’Olembé à Yaoundé avec l’appui de MAGIL CONSTRUCTION CORPORATION (« MCC ») à la suite de l’abandon de chantier de Gruppo Piccini.

Pour ce faire, un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (contrat EPCM) a été conclu la 3 janvier 2020 entre les parties, dans lequel MCC intervient en qualité de gestionnaire de construction. A ce titre, MCC présente chaque mois, des décomptes au Maître d’ouvrage, qui contiennent les avancements et factures des sous-traitants afin d’en obtenir le paiement. L’Etat du Cameroun s’acquitte du règlement des factures via une convention de prêt.

 

 

« Le premier paiement comptabilisé en faveur du projet via cette convention de prêt a été réalisé en octobre 2021. »

 

Nous vous confirmons par la présente, que toutes les factures des sous-traitants contenues dans les décomptes approuvés et ayant fait l’objet d’un paiement par le Maître d’ouvrage via la convention de prêt, ont été réglées en intégralité aux sous-traitants.

A LIRE AUSSI : Les autres vérités du GRUPPO PICCINI sur le Complexe sportif d’Olembé au Cameroun « Stade Paul BIYA »

En revanche, MCC reste dans l’attente du paiement par le Maître d’ouvrage des décomptes couvrant la période d’août 2021 à janvier 2022, qui contiennent les avancements et factures impayées aux sous-traitants du Ministère des Sports et de l’Education Physique.

Nous apprenons que certaines tensions montent entre MAGIL et ses sous-traitants qui réclament le paiement de leurs factures ? Y-a-t-il des sous-traitants  de MAGIL et les sous-traitants du Ministère camerounais des Sports et de l’Education Physique ? De quoi s’agit-il exactement ? Ce climat rassure-t-il quant à la poursuite des travaux de finalisation de ce projet vivement attendu par le Chef de l’Etat et le Peuple camerounais?

Comme précédemment expliqué, MCC intervient en qualité de gestionnaire de la construction. Il n’existe pas de sous-traitant de MCC. Tous les sous-traitants qui sont intervenus sur le stade d’Olembé sont des sous-traitants approuvés par le MINSEP.

A ce jour, MCC n’a pas d’inquiétude quant à la poursuite des activités de la « Phase2 » du projet en étroite collaboration avec l’Etat du Cameroun.

 

Par ailleurs, avez-vous eu une aventure ukrainienne tumultueuse avant d’arriver au Cameroun ? Si oui, pouvez-vous nous en parler ?

A l’issue de la Coupe d’Afrique des Nations, évènement couronné de succès sur la scène internationale, qui a mobilisé un ensemble d’acteurs ayant agi de concert pour mener à bien ce projet, au premier rang desquels figurent les sous-traitants, MCC a le regret de constater que des allégations mensongères continuent d’être portées  ( depuis plus de 2 ans ) à l’encontre de ses représentants.

LIRE EGALEMENT : Arrêt des travaux au Stade d’Olembé : Pointée du doigt, la Standard Chartered Bank réagit…

Ce type d’attaque injustifiée relayée par les journaux constitue de la diffamation au sens juridique du terme, passible de lourdes condamnations sur le plan pénal. MCC ne cautionnera jamais ce type de comportement, qu’elle sanctionne systématiquement par des recours devant les tribunaux, dont certains sont toujours en cours. Elle a d’ailleurs obtenu la condamnation pour diffamation devant une juridiction internationale d’un concurrent particulièrement actif dans cette campagne de dénigrement, qui avait pour objectif de jeter le discrédit sur la CAN TOTALENERGIES 2021.

En conclusion, MCC souhaite ajouter qu’elle ne doute pas de la volonté du Maître d’ouvrage, en sa qualité de représentant du Cameroun, de procéder au règlement intégral des factures des  sous-traitants qui se sont investis « corps et âmes » sur ce projet emblématique, qui fait la fierté du Cameroun et pour lequel MCC est fier d’avoir apporté sa contribution.

 

Entretien mené par Marcien Essimi► Afrique54.net

 

 

 

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!