samedi, juillet 13, 2024
21.7 C
Yaoundé

Média : Lancement  de l’émission « Le Grand Débat Mensuel » au Cameroun

Média : Lancement  de l’émission « Le Grand Débat Mensuel » au Cameroun

Le mercredi 02 février 2022, Zéphirin KOLOKO a procédé à Yaoundé, capitale politique Cameroun au lancement officiel de l’acte 1 de l’émission « Le Grand Débat Mensuel ».

 

Exif_JPEG_420

 

 Afrique54.net – A l’initiative de Zéphirin KOLOKO, Directeur de Publication du journal l’Avenir, a été lance le mercredi 02 février 2022, à 18 heures le nouveau rendez-vous télé et numérique « Le Grand Débat Mensuel ». Le Safari Hôtel de Yaoundé a servi de cadre pour cette cérémonie de lancement. Cette séance inaugurale présenté par Jean Jacques ZE avait pour thème, « Inflation et sécurité alimentaire : Regards sur l’action du gouvernement ».

« Le Grand Débat Mensuel », est le nouveau rendez-vous numérique et audiovisuel en Afrique où les spécialistes et autres acteurs viennent éclairer l’opinion sur des thématiques variées liées aux problèmes des citoyens. Elle se veut aussi une arme contre la désinformation et les fake news.

Le panel de cette séance inaugurale est constitué de Xavier MESSE, journaliste ; Chantal Roger Tuile, journaliste homme politique ; Dellor Magellan Kamgaing, Président de la ligue camerounaise des consommateurs ; Jean Bruno TAGNE, journaliste et Marie MBALLA BILOA, Présidente de l’ASBY.

Les articulations

Le coup de gueule de Zéphirin KOLOKO. Cette rubrique est un instant de décryptage laconique du thème du jour.

Durant 120 minutes, les panélistes ont analysé les causes de l’inflation au Cameroun, les initiatives gouvernementales pour y pallier. Malgré les efforts du gouvernement de maîtriser le taux d’inflation du pays qui est en deçà de la moyenne sous régionale, il est à noter que l’inflation et la spéculation sont une réalité dans les marchés camerounais.

En effet, en cette période de la pandémie du Covid-19 marquée par des restrictions des mobilités et la fermeture des frontières, toutes les économies libérations sont durement touchées et le Cameroun n’échappe pas à cette réalité. Outre les problèmes liés à la théorie de l’offre et la demande, des variables endogènes comme la question foncière, une production locale limitée sont entre autre à l’origine de la rareté des produits alimentaires sur les marchés.

Les différents panélistes ont fait des propositions de solution. On note entre autre la mécanisation de l’agriculture, la subvention des agriculteurs et éleveurs, la production des produits de consommation locale, l’implication de toutes les parties prenantes. Ils appellent les consommateurs à dénoncer auprès des autorités compétentes, les commerçants véreux.

Par ailleurs, la question sur la distribution et commercialisation la consommation du poisson au Cameroun s’est invité au débat et a suscité beaucoup d’émotion.

 

By Afrique54.net – Eric Ngono

 

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!