dimanche, juillet 14, 2024
25.7 C
Yaoundé

Emmanuel Macron au Mali :  Les non-dits d’une visite officielle annulée sous prétexte « Omicron »

Emmanuel Macron au Mali :  Les non-dits d’une visite officielle annulée sous prétexte « Omicron »

Le président français Emmanuel Macron  a annulé  sa visite officielle prévue les 20 et 21 décembre à cause, selon l’Elysée, de la situation sanitaire liée à la progression du variant Omicron du COVID-19.

Cependant, d’autres raisons officieuses restent non évoquées par Paris qui n’a pas aussi voulu vivre une humiliation :  » Des populations brandissant des photos de Vladimir Poutine pour accueillir Macron ».

 

Afrique54.net – Paris a brandi la crise sanitaire en France pour justifier l’annulation de la visite du chef de l’Etat  au Mali où  la rencontre avec son homologue malien était au menu.

« Cette décision a été prise dans un souci de cohérence entre les mesures annoncées au niveau national et l’agenda international du président, et dans un souci de ne pas exposer notre dispositif militaire dans un moment de dégradation de la situation sanitaire en métropole », communique l’Elysée.

Pourtant,  les vraies raisons  non évoquées par les médias occidentaux, sont ailleurs. La cause serait le désaccord  entre Bamako et Paris sur le format de la visite.

Les autorités maliennes auraient refusés le format proposé par les autorités parisiennes qui envisageaient  organiser  un mini sommet du G5 Sahel auquel allaient participer  des représentants de la Cedeao en froid avec Bamako.

A LIRE AUSSI

Africa Intelligence nous apprend plutôt que la junte malienne « a finalement fait savoir le 16 décembre qu’elle refusait l’organisation » de cet événement « ainsi que la présence de représentants du G5 Sahel et de la Cedeao ».

Autres désaccords ayant provoqué l’annulation de la visite de Macron.  Selon une source proche de la junte, afin de mettre fin à la transition,   Paris veut arrêter et imposer Bamako une date  pour l’organisation prochaines des élections.

Des photos de Vladimir Poutine pour accueillir Macron

Aussi les autorités françaises veulent pousser les autorités maliennes à renoncer à leur engagement à faire recours au soutien russe. Notamment aux mercenaires de la société russe Wagner.  Il se rumine que les conclusions d’un rapport de la barbouzerie française  portée à l’attention de de Paris, déconseillaient le chef de l’Elysée d’effectuer une visite au  Mali  au regard d’intenses préparatifs des manifestations anti-français enregistrés par  les secrets français.

Une information qui semble donner de crédit à la révélation faite sur Afrique Média qui fait état de ce que le peuple malien « en millions se préparait à accueillir sieur Macron avec les photos de Vladimir Poutine et le drapeau de la Russie et du Mali dans tous les espaces et dans tout le pays ».

Au cours d’un échange assez houleux sur l’annulation de la visite officielle de Macron au Mali, le journaliste camerounais Didier Ndengue, n’a pas hésité d’évoquer la froideur des relations entre Bamako et Paris depuis la prise du pouvoir par la junte et le rétropédalage d’Elysée sur le retrait de ses troupes :

« Goita n’a accordé aucune audience aux émissaires de l’Elysée depuis son arrivée. Florence Parly, la ministre des armées peut en témoigner. Paris a dit qu’il retire ses soldats engagés au Nord du Mali, officiellement contre le terrorisme. Goita n’a pas réagi au chantage. La France est revenue sur sa décision toute seule.»

En critiquant la junte , Ashley Leïla MAIG critiquée

Sur Tweeter, Ashley Leïla MAIGA qui se présente comme une jeune femme africaine, moderne, émancipée et rebelle qui a un avis sur la marche du monde, critique la démarche de la junte:

« Quand Emmanuel Macron propose d’associer la Cedeao et l’UA à la recherche de solutions à la crise malienne, la junte malienne exige une rencontre bilatérale avec la France qui n’est pourtant pas le seul pays engagé au Mali. Pathétique de la part d’une junte mal conseillée », a-t-elle déclaré.

Une déclaration qui a suscité des  réactions.

►Amadou Sow : « Pathétique c’est toi qui sous entend que le Mali et les Maliens ne sont pas assez responsable pour savoir ce qu’ils veulent. Si après 8 ans de présence militaire, on en est a chercher des solutions à travers des rencontres, le Mali dit merci. »
► Chouaibou : « La France fait partie du problème malien. Ses propositions ne peuvent être que de l’ordre du dilatoire. Du superficiel ; du m’as-tu vu. Ce qu’on lui demandait en 2013 quand elle pouvait largement anéantir le terrorisme, elle ne l’avait pas fait. »
► Christ_Essis : « Le Mali est libre de décider de ses orientations politiques et son plan stratégique en vue de trouver une solution à ses problèmes chère madame. Redescendez sur terre pour une fois. Les bouleversements géo-stratégiques créent des changements de mentalité. L’Afrique aussi. »

Nzé Michel-Philippe : « Quelle solution ? A quelle crise ? Il n’y a de crise qu’avec la France qui veut décider qui peut être partenaire du Mali dans la guerre qu’elle mène contre des terroristes et des bandes armées. Le Mali n’est en guerre contre aucun État. L’UA et la CEDEAO sont sollicitées pourquoi ? Cette Ashley Maïga ne serait-elle pas un troll en mission de déstabilisation numérique ? Avec des prises de position réactionnaires et conformes aux points de vue français. Faut vérifier. Et signaler. »

►Bassirou Diarra : « Cette CEDEAO n’a jamais réellement aider le Mali depuis sous IBK. Au contraire, elle l’a mis sous embargo et les rebelles ont eu l’ascendance sur les FDS. Emmanuel Macrona son agenda électoral, Goita Assimi et Choguel Maiga ont un agenda axé sur les ANR aspirations du peuple. »
Aliou LAH : S’il veut organiser un sommet à Bamako, il faut qu’il reconnaisse d’abord nos autorités issues de 2 coups d’état comme légitime, bon après on fera s’il peut venir avec le président ghanéen. Le bébé maréchal peut rester chez lui.
Ramorit Nguessan : « Ashley,le Mali est et sera le cimetière des ambitions impérialistes françaises en Afrique de l’Ouest. »

By afrique54.net – Marcien Essimi

Hot this week

Paris 2024 Cycling Preview: Pogacar, Van der Poel, Evenepoel to beat in tight road race

Paris 2024 Cycling Preview: Pogacar, Van der Poel, Evenepoel...

Candidature de Paul BIYA à la prochaine présidentielle –  Dr Henri Eyebe Ayissi, l’avant-gardiste

Candidature de Paul BIYA à la prochaine présidentielle -...

Donald Trump dit avoir été blessé par balle lors d’un meeting électoral en Pennsylvanie

Trump dit avoir été blessé par balle lors d'un...

La RPDC condamne les directives nucléaires des Etats-Unis et de la République de Corée

►► La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a...

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!