dimanche, juillet 14, 2024
20.7 C
Yaoundé

Financement des groupes armés en RCA : Le groupe français Castel impliqué

Financement des groupes armés en RCA : Le groupe français Castel impliqué

▌Le scandale a été rendu public par  l’ONG américaine The Sentry qui révèle dans un rapport l’implication du groupe  français Castel dans le financement des milices armées en République Centrafricaine.

 

Afrique54.net , RCA – Selon le rapport de l’ONG américaine The Sentry spécialisée dans les investigations sur l’argent sale, la Sucrerie africaine de Centrafrique (Sucaf), filiale de la Société d’Organisation, de management et de développement des industries et agricoles (Somdiaa) en RCA qui appartient à 87 au groupe français Castel et spécialisée dans la production et la transformation de la canne à sucre, est impliqué dans un scandale de financement d’un groupe armé en RCA.

En effet, la Sucaf RCA aurait passé de 2014 à début 2021 un accord tacite avec le groupe armée l’Unité pour la paix Centrafrique (UPC). Cet accord impliquait la protection des activités et les installations de la Sucaf par l’UPC en échange de financements et soutien de diverse nature.

Un mode opératoire bien ficelé

En échange de la protection et la sécurisation de son site, Sucaf RCA  devait financer le groupe rebelle sous plusieurs formes. Selon The Sentry, la filiale de Castel a mis sur pied un «  système sophistiqué et informel pour financer les milices armées par des paiements directs en espèces, ainsi que par un soutien en nature sous forme d’entretien de véhicules et de fourniture en carburant ».

Dans une édition du Journal Afrique, nos confrères rapportent que le soutien financier de la Sucaf envers le groupe armé aurait perduré pendant plusieurs années. Il n’aurait pris fin que début 2021 lorsque les milices armées ont été chassées de la région par les forces gouvernementales.

Une enquête ouverte par Castel

Face à ces révélations, le groupe a réagi immédiatement à travers un bref communiqué. En effet, « La direction générale a pris connaissance des allégations graves portées le 18 août à l’encontre de Sucaf RCA, filiale centrafricaine de Somdiaa, dont Castel est actionnaire. Elle a saisi son Comité d’éthique dans le but de diligenter immédiatement une enquête conformément à ses procédures internes », indique le communiqué. Au regard de la gravité de la situation, la direction générale de Castel a aussi annoncé qu’elle communiquera sur l’issue de cette enquête.

Mais bien avant, selon Alexandre Vilgrain, président de la Somdiaa « Il n’existe à notre connaissance aucun arrangement passé par la direction de Sucaf RCA et aucun soutien d’aucune sorte n’a été fourni ».

A LIRE AUSSI

Au-delà de révélation de l’ONG américaine, il faut préciser que la raffinerie  de la Sucaf RCA ainsi les 5 137 hectares de plantation de canne à sucre sont situés à Ngakobo, dans la préfecture de Ouaka, à 400 km à l’est de Bangui capitale de la Centrafrique. Cette partie du pays était contrôlée de fin 2014 à début 2021 par le groupe armé UPC, l’un des principaux groupes rebelles du pays.

Ce contrôle par cette bande armée sous tendait  que cette partie du pays était une zone rouge où l’activité économie et industrielle se devait impossible. Mais, à la surprise générale Somdiaa exerçait en toute quiétude ses activités de production et de transformation. N’est-il pas là la preuve d’un probable arrangement entre cette filiale de Castel et le groupe armé ? Affaire à suivre

 

© Afrique54.net l All Rights Reserved

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!