dimanche, juillet 14, 2024
20.7 C
Yaoundé

Grande première en Suisse : Le géant Firmenich veut commercialiser  le « Mbongo’o » et le « Hiomi » camerounais, les détails

Grande première : Le géant suisse Firmenich veut commercialiser  le « Mbongo’o » et le « Hiomi » camerounais, les détails

Le géant suisse de création de fragrances et d’arômes fondée à Genève en 1895, Firmenich envisage exploiter et commercialiser le « Mbongo’o » et le « Hiomi », deux plantes camerounaises appréciées dans l’art culinaire mais aussi dans le domaine médicinal.

 

 

Afrique54.net – Le Mbongo’o et le Hiomi sont les heureux élus de la compagnie Firmenich. L’entreprise suisse est réputée dans la commercialisation des fragrances pour la cuisine et des plantes médicinales.

Les graines de Mbongo’o sont consommées, sur le territoire camerounais, comme épices. Mais elles sont également, et de manière indéniable, connues pour leurs propriétés médicinales, par les inconditionnels du produit. La seconde plante, le Hiomi, connait des propriétés tout aussi identiques au Mbongo’o.


A lire aussi : Visite officielle : Le Chef de l’État camerounais Paul Biya attendu à Paris


Bassin de prospection et de production

La localité de Pimbo, à Ngambè dans le département de la Sanaga Maritime, région du Littoral est le lieu d’exploration. Mais c’est également en ces lieux que va se dérouler l’exploitation de ces trésors culinaire et médicinal du terroir camerounais. La localité apparaît comme le théâtre propice au développement de la culture de ces plantes aux parfums et saveurs exquis.

Par ailleurs, selon les réalités territoriales camerounaises, les départements de la Sanaga Maritime et le Nyong-et-Kellé sont propices au projet. Ces deux départements des régions du Centre et du Littoral connaissent une forte production du Mbongo’o et du Hiomi. Car, elles sont le terrain de prédilection de la prolifération et de la consommation de ces produits. C’est ainsi le principal bassin à partir duquel se dissémine le Mbongo’o et le Hiomi vers les autres localités du pays.

Coopération gagnant-gagnant

Selon des sources dignes de foi, la multinationale suisse entend s’engager au bénéfice des populations de la localité d’exploitation. Ainsi, un accord avec la communauté Pimbo prévoit des projets de développement pour améliorer le vécu des populations villageoises. Un accent, selon les proches du dossier, est mis sur les projets qui améliorent les conditions de la femme.

L’accord, selon le journal genevois « Le Temps », a été signé au courant fin juillet 2021. La convention entre Firmenich et les populations Pimbo, en matière de projets de développement, s‘étale, de 2021 à 2024. Ledit accord s’appuie sur  le protocole de Nagoya qu’a ratifié le Cameroun, en 2016.

En outre, d’autres informations font état de ce que Firmenich compte s’investir dans l’exploitation de huit plantes odoriférantes du Cameroun.

 

By Afrique54.net ►Eric Martial NDJOMO E.

 


Pour tous vos besoins : Couverture médiatique, Article sponsorisé, Publicité, Spot publicitaire, Reportage, Publi-reportage, Reportage et montage audiovisuel, Interview, Partenariat, Création de site web, Développement d’une application Web ou Mobile, Transcription… Suggestion, dénonciation… Appelez le service commercial au +237 680 81 22 42 – E-mail : marketing@afrique54.net


Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!