samedi, juillet 13, 2024
21.7 C
Yaoundé

Promotion de l’état civil au Cameroun : Vers la création d’un réseau parlementaire

Promotion de l’état civil au Cameroun : Vers la création d’un réseau parlementaire

► Dans le but de promouvoir l’état civil, les parlementaires camerounais ce sont réunis à Yaoundé, le 04 avril 2022 pour la création du Réseau des Parlementaires pour la Promotion de l’Etat au Cameroun (REPPEC).

 

 

Afrique54.net – Dans le souci d’assainir le cadre de l’état civil au Cameroun, des parlementaires (députés et sénateurs) volontaires ont décidé de s’unir au sein d’un réseau à fin d’entreprendre des stratégies communes pour le même idéal. Il était question durant cette séance constitutive du REPPEC de valider les statuts du réseau et de procéder à l’élection des membres du bureau.

Faciliter l’accès aux documents d’état civil

Le REPPEC se donne objectif global de faciliter l’accès aux documents d’état civil. Pour y parvenir, le nouveau-né des réseaux parlementaires a pour objectif d’accélérer le processus de modernisation de l’état civil ; de renforcer les capacités des acteurs institutionnels en matière d’état civil ; de promouvoir le dialogue entre populations et acteurs l’état civil ; d’œuvrer pour l’accès équitable aux services de l’état civil à toutes les couches de la population et de finaliser l’avant-projet de loi régissant l’état civil et sa présentation à la représentation nationale.

Plateforme de mobilisation et d’échange

Organisation à but non lucratif, le REPPEC a pour principale mission de servir de plateforme de mobilisation, de concertation et d’échanges entre les parlementaires et tous les acteurs concernés par la problématique de l’état civil. Il sera ainsi question de booster et d’accélérer le processus de modernisation de l’état civil via les techniques d’archivages modernes pour mieux rassurer sur la fiabilité des documents existants.

 

Promotion de l’égalité du genre et droit à l’état civil

Le Réseau des Parlementaires pour la Promotion de l’Etat au Cameroun va veiller à la sensibilisation et la promotion de l’égalité du genre et des droits liés à l’état civil. En effet, selon le président dudit REPPEC, BIBA François « La jeune fille, après l’accouchement et  du fait de ses moyen limités, est confrontée à des difficultés pour établir un acte de naissance à son enfant. Nous ferons tout pour que la gratuité des actes d’état civil soit observée ».

A LIRE AUSSI

Il observe par la suite que les jeunes lorsqu’ils sont couple, malgré la volonté de légaliser leur union, sont souvent limités faute de moyen. A ce niveau, le REPPEC va veiller en collaboration avec les institutions compétentes pour faciliter les procédures.

Un plaidoyer d’accompagnement du BUNEC

Les parlementaires par l’intermédiaires du REPPEC, se sont aussi donné pour objectif de porter un plaidoyer auprès du gouvernement pour aider le BUNEC à mettre en œuvre les réformes apportées en matière d’état civil tant au niveau central, régional que communal. Rappelons que pour la mise en œuvre desdites réformes, le BUNEC demande à l’Etat du Cameroun une enveloppe de 25 milliards de Fcfa.

 

By Afrique54.net- Eric Ngono

Hot this week

Normes au Cameroun : Chantal Andely nommée Directeur Général par intérim de l’ANOR

►► Au cours de la 16 eme session extraordinaire...

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A summit

Botafogo beat Vitoria to return to Brazilian Serie A...

La République de Corée proteste contre les revendications territoriales du Japon sur des îlots contestés

La République de Corée a protesté vendredi contre les...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

error: Content is protected !!