dimanche, juin 23, 2024
20.8 C
Yaoundé

Cameroun : Laurent Serges Etoundi Ngoa et Nalova Lyonga victimes de la cybercriminalité

Cameroun : Etoundi Ngoa et Nalova Lyonga victimes de la cybercriminalité

Les ministres camerounais de l’Education de Base et des Enseignements Secondaires apportent un démenti formel sur le document en circulation dans les réseaux sociaux, les rendant auteurs de la modification du calendrier  scolaire pour la rentrée du troisième trimestre 2019/2020 au Cameroun.   

 Ces membres du gouvernement ont, dans un communiqué de presse/radio du 08 avril 2020, apporté la précision selon laquelle « en cette période de pandémie Covid-19, les décisions concernant la marche des secteurs éducatifs sont exclusivement prises par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, sur très hautes  prescriptions du Chef de l’Etat. » Leur vient lever le voile de la confusion qui avait couvert la tête des élèves et des parents des différents établissements d’enseignement du pays à la suite  de la diffusion dans les réseaux sociaux d’un faux document annonçant la modification du calendrier scolaire au Cameroun,  à leur attribution . Aucune décision autre que celle du Premier Ministre ne fera foi sur la question.

Un fake news à ciel ouvert

Le document qui incrimine ces membres du gouvernement présente des anomalies à plusieurs égards, soulignent des observateurs avisés. Selon eux, ce document est loin de faire foi car, ne respecte aucune rigueur de la rédaction administrative. Ceci au regard même de la manière dont le document est paraphé. D’un côté, un cachet rouge et de l’autre un cachet noir. En outre, connaissant bien, poursuivent-ils, la rigueur et la maitrise avec lesquelles le Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa  sert l’administration Camerounaise, lui attribuer un tel manque de lucidité serait mal le connaitre.

Un forfait des déstabilisateurs

Le Cameroun est depuis un certain temps en proie aux oiseaux de mauvais augure qui se cachant derrière de faux profil, injectent dans des réseaux sociaux des informations irrégulières visant à semer la confusion et la panique au sein de l’opinion publique camerounaise.

Nous nous rappelons que de récentes  publications ont annoncé la mort du Président Paul Biya ; ce qui avait aussitôt été battu en brèche par René Emmanuel Sadi, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement camerounais. Démontrant une fois de plus leur souci de désorienter les citoyens du pays. Le journal La Voix Des Décideurs, dans sa parution du 07 avril 2020, annonçait que le président  camerounais Paul Biya , s’était rétracter à Mvomeka’a, dans son village natal, sans grand bruit. Cependant ses compatriotes attendent à une apparition publique ou  une adresse  à la Nation sur la crise sanitaire qui secoue actuellement la planète.

Les Camerounais, sont appelés à chaque démenti de fake news par les pouvoirs publics, à redoubler de vigilance et à rester lucide face aux informations provenant des sources non crédibles.     

 

 

 

 

 

 

 

 

Hot this week

Au moins 42 Palestiniens tués dans des attaques israéliennes sur la ville de Gaza

►►Au moins 42 Palestiniens ont été tués dans des...

La Russie s’engage à répondre de manière adéquate si les Etats-Unis ferment son centre des visas

►► La Russie donnera une réponse adéquate si les...

Les propriétaires immobiliers de Hong Kong  envisagent la vente à perte

► ► Le marché immobilier de Hong Kong a...

Cameroun : Intégralité de la réaction de Maurice Kamto à l’« irresponsable » augmentation du coût du timbre de la CNI

►► « En plus d’être irresponsable, cette augmentation ne tient...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories