vendredi, juin 21, 2024
22.7 C
Yaoundé

Cameroun : L’ONAC annonce son premier symposium sur le patrimoine architectural et la mobilisation des villes camerounaises

Cameroun : L’ONAC annonce son premier symposium sur le patrimoine architectural et la mobilisation des villes camerounaises

Les travaux se tiendront au palais des congrès de Yaoundé du 27 au 30 novembre 2019.

Quatre jours d’intenses activités permettront aux membres de l’Ordre National des Architectes du Cameroun (ONAC) et aux spécialistes venus des divers horizons de débattre et de penser la « nouvelle physionomie » des villes camerounaises. Au cours du point de presse tenue le 16 octobre 2019 à Yaoundé et en prélude à cet important rendez-vous, Luis Désiré Come Awono président dudit Ordre a tenu à exprimer face aux hommes et femmes des médias, son souhait de bâtir les cités camerounaises suivant un « cliché certes ambitieux, mais réaliste et réalisable ».

Des villes adaptées aux réalités du pays

Avec plus de 25.000.000 d’habitants et 250 groupes ethnique que compte le pays dit « Afrique en miniature », c’est plusieurs individus et plusieurs habitudes de vie différentes. Le phénomène de l’exode rural que traverse ce pays de l’Afrique Centrale implique une forte concentration de la population dans des métropoles dont les plus touchés sont Douala et Yaoundé. Du coup, il devient  difficile d’imposer des villes aux standards occidentaux. C’est ce qui semble justifier la démarche prudente du président de l’Ordre National des Architectes du Cameroun. C’est sans doute tenant compte de ces réalités qu’Ousseynou Nakoulima, Directeur du département Energies renouvelables de la BAD a reconnu qu’ « En termes de challenge, lorsque l’on veut s’inspirer de modèles extérieurs, il est essentiel de garder en tête que nous avons nos propres usages dans nos pays. » Ces difficultés qu’éprouvent les villes camerounaises à s’arrimer aux normes et standards internationaux semblent demeurer le parent pauvre du continent. Car, que ce soit dans les villes de Yabacon Valley au Nigéria ou celle de Konza City au Kenya, la  surpopulation et les désordres urbains  semblent saper toute politique d’urbanisation véritable.

Une architecture particulière qui doit être entretenue et valorisée

A défaut de bâtir de véritable « Smart Cities » ou des villes Hi-Tech, le Cameroun peut mettre en évidence son important patrimoine architectural. C’est-à-dire « Tous ces édifices, monuments porteurs de son passé ». souligne Luis Désiré Come Awono. L’Ordre National des Architectes du Cameroun projette un modèle de ville qui bien qu’intégrant la nouvelle donne mondiale, valorise aussi sa particularité architecturale. L’événement qui pointe à l’horizon permettra d’avoir une idée des nouvelles cities Camerounaises.

Hot this week

La Chambre internationale de Dubaï communique sur l’expansion des entreprises de Dubaï en Afrique

La Chambre internationale de Dubaï conduit une délégation au...

L’économie ukrainienne est confrontée à des risques accrus dans un contexte difficile (banque centrale)

►► L'économie ukrainienne est confrontée à des risques croissants...

Camtel et Camwater signent une convention pour la mutualisation des opérations de réseaux

►► La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) et la Cameroon Water...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

spot_imgspot_img