vendredi, juin 21, 2024
22.7 C
Yaoundé

 » Le Qatar demeure l’un des marchés les plus attrayants pour les investisseurs « , Ali Shareef Al-Emadi

 » Le Qatar demeure l’un des marchés les plus attrayants pour les investisseurs « ,  a déclaré S.E. Ali Shareef Al-Emadi, ministre des Finances du Qatar. C’était à l’occasion des aux réunions du FMI et de la Banque mondiale au cours desquelles, le pays a réaffirmé la robustesse de son économie.

 

 

Ces sessions ont permis aux représentants du secteur gouvernemental et privé américain de découvrir en détail la résilience du secteur financier et bancaire du Qatar. Les discussions ont également porté sur les opportunités continues et naissantes pour les investisseurs américains et les entreprises du Qatar, et sur les relations commerciales bilatérales entre les deux pays. Le Qatar demeure l’un des plus importants partenaires commerciaux des États-Unis dans la région du Moyen-Orient, avec une augmentation de 29 % des importations en 2016.
De nouvelles lois et de nouveaux règlements sont également introduits actuellement au Qatar pour améliorer l’environnement commercial et renforcer la croissance du secteur privé.
Le ministre des Finances du Qatar, S.E. Ali Shareef Al-Emadi a commenté en ces termes : « Le déficit budgétaire du Qatar devrait décliner au cours des quelques prochaines années, et les perspectives économiques restent prometteuses. Le Qatar demeure l’un des marchés les plus attrayants pour les investisseurs et les opportunités d’investissement sont favorables dans les secteurs clés.

« Les mesures récemment introduites par notre gouvernement ont pour but de soutenir un investissement continu et d’offrir des incitations aux sociétés privées et aux investisseurs internationaux désireux de s’étendre dans la région.

« Qatar et les États-Unis entretiennent depuis longtemps des relations solides et mutuellement avantageuses, et notre participation aux réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale a été l’occasion de renforcer davantage nos relations avec les parties prenantes et les investisseurs américains et de mettre en lumière les canaux de collaboration », a-t-il ajouté.
En juin dernier, les pays avoisinants ont imposé au Qatar un blocus aérien, maritime et terrestre qui reste en place plus de quatre mois plus tard. Toutefois, d’après le Sheikh Abdulla Bin Saoud Al-Thani, gouverneur de la Banque centrale du Qatar, cet embargo n’a pas exercé d’incidence négative sur les fondamentaux économiques du pays.
« La Banque centrale du Qatar a agi de façon opportune et décisive pour réduire l’impact sur les bilans de la banque en organisant une injection de liquidité et en augmentant les dépôts du secteur public quand le blocus a été imposé », a-t-il ajouté. « Les indicateurs macro prudentiels restent sains pour le secteur bancaire. »
La délégation qatarienne était dirigée par S.E. Ali Shareef Al-Emadi, ministre des Finances, et comprenait S.E. Sheikh Abdulla Bin Saoud Al-Thani, gouverneur de la Banque centrale du Qatar, et des membres du secteur financier du Qatar.

 

 

 

 

Hot this week

La Chambre internationale de Dubaï communique sur l’expansion des entreprises de Dubaï en Afrique

La Chambre internationale de Dubaï conduit une délégation au...

L’économie ukrainienne est confrontée à des risques accrus dans un contexte difficile (banque centrale)

►► L'économie ukrainienne est confrontée à des risques croissants...

Camtel et Camwater signent une convention pour la mutualisation des opérations de réseaux

►► La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) et la Cameroon Water...

Topics

spot_img

Related Articles

Popular Categories

spot_imgspot_img